Douces vieillesseS

CMathon / Journal intime 11.03.03



 

 

 

 


Je me souviens du jour où Franco est mort

J'ai eu le droit de boire du champagne pour la première fois ce jour là

Un jour morne et froid je ne sais plus ou éclatant d'un soleil triomphant célébrant l'agonie paisible d'un bourreau-dictateur dans les draps lisses et blancs de son grand lit que j'imagine à colonnades de bois sombre richement travaillées ;

Ces même draps lisses et empesés qui attendent le repos serein d'un certain général Pinochet.
 

       


 

accueil  |  début  |  CONTENU  |  slam & poésie  | Textes | Re-Textes
CV
infos  | Calendrieraide  |  sortie
cat.mat@orange.fr