Tchou, tchou

CathMath
17.05.2001


J'ai l'cœur comme un hall de

gare


J'ai l'cœur comme un hall de gare
C'est plein d'gens qui rentrent
Mais personne, jamais, ne ressort
Ni morts
Ni vivants

Mes amours masculin-féminin
S'emboîtent comme des poupées russes
A l'infini, j'aime pour la vie

Mes fantômes, toutes ces âmes mortes
S'installent et donnent le Bal
Dans mes rêves, on papotte
Et là, dans mes mots, je leur prête ma voix
Encore une fois

J'ai l'cœur comme un hall de gare
C'est plein d'gens qui rentrent
Mais personne, jamais, ne ressort
Ni morts
Ni vivants

Il n'y a rien à faire
Je n'sais pas cesser d'aimer

 


accueil  |  début  |  CONTENU  |  slam & poésie  | Textes | Re-Textes
CV
infos  | Calendrieraide  |  sortie
cat.mat@orange.fr