~~~~~~

CATMAT (18.02/04.10.07)


L'ENFANT DU BORD DES RIVIERES

Un enfant en cœur d’Afrique
Un lieu magique depuis longtemps
De belles histoires peuplaient les mémoires
Auprès du feu chaque soir, s’asseoir, boire
Les paroles anciennes
Volent, folles légend’ du temps
D’où vient la vie ? Pourquoi la haine ? Vois et grandis

Un’maison du bord de l’eau
Un radeau en toute saison
Regarde le courant petit enfant
Chaque jour au fil des ans, chante et danse
Les jeux de lumière
Chut, écoute, coulent les ondes
Comme le sang, gorge la terre de 1000 présents

L’enfant du bord des rivières
Etait fier de ses parents
Maître pêcheur et femme aquatique
A chacun sa pratique, pique et gicle
Voilà le poisson
Coule et coupe, pousse les algues
Un’goulée d’air, c’est la moisson de la rivière

  

FIN réaliste pour petit enfant :

Garde l’eau, garde la terre
Gare à la guerre car tantôt
Le cœur est gai, s’écoule la paix
Tantôt malheur, peur et pleure
Empli de colère
Laisse et passe, trace la route
Tissent les liens, ne désespère
des frères humains

FIN réaliste plus triste :          

Garde l’eau, garde la terre
Gare à la guerre car bientôt
Poubelles des villes et des champs viendront
Polluer ton décor, lors la mort
Finie la rivière
Gronde un monde, ronde des cœurs
Au long sanglot de la Terre mère, sonne l’écho
Des temps nouveaux

FIN réaliste très triste :           

Garde l’eau, garde la terre
Gare à la guerre car bientôt
Soldat des villes et des champs viendront
Envahir ton décor, lors la mort
Finie la rivière
Gronde un monde, ronde des cœurs
Au long sanglot de la Terre mère, sonne l’écho
Des corps défaits…
Sonne l’écho des corps défaits

 


accueil  |  début  |  CONTENU  |  slam & poésie  | Textes | Re-Textes
CV
infos  | Calendrieraide  |  sortie
cat.mat@orange.fr