Crime de lèse-vie

CM
(16-08-2000)

ou :
les poêtes m'ont aimée, j'aime les poêtes

" p
o
ê
t
e
s "
" crime de lèse-vie "

 

Qui s'ennuie?
Quelqu'un
ici
S'ennuie?
Crime de lèse-vie.

Qui s'ennuie?
Quelqu'un
ici
S'ennuie?
Plutôt crever de trop d'envies.


En 1903, Rilke a écrit
Au jeune poête indéci :
"Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l'accusez pas; accusez-vous même de n'être pas assez poête pour en appeler à vous les richesses; car pour le créateur, il n'y a pas de pauvreté, il n'est pas d'endroit pauvre, indifférent."

 

Qui s'ennuie?
Quelqu'un
ici
S'ennuie?
Crime de lèse-vie.

Qui s'ennuie?
Quelqu'un
ici
S'ennuie?
Plutôt crever de trop d'envies.


Le cynisme est le désespoir des lâches et des désabusés épuisés
C'est une maladie vénérienne contemporaine qui décime les élans à travers tous les continents
Nul mieux que Moravia n'a conté "Les Indifférents "
Le cynisme une maladie vénérienne contemporaine extrêmement contagieuse qui décime les élans de notre temps
Dans tous les clans

 

Crime de lèse-vie
Plutôt crever de trop d'envies!
D'envies de vies
Trop d'envies pour une vie
...

Qui s'ennuie?
Quelqu'un
ici
S'ennuie?


Les décibels et la vitesse des électrons satures les neurones de leur besoin naturel et légitime d'exitation:
Un monde d'énergie défoulatrice
Contre l'énergie d'une pensée créatrice

 

CRIME DE LESE-VIE !


Il faut avoir assez d'imagination pour bander sans se pendre

L'injustice même dont est faite la corde que tu noues autour de ton cou est source de colère; et si ce n'est pour toi : pense à tes frères

"Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent..."
Le vieil Hugo sait la misère et la colère

Mais pas la colère de l'aube noire qui donne à tant la rage de vivre et le sentiment d'exister, petits groupes de quelques semblables, au prix du mépris, voire de la vie de soi-disant "Autres"


 

Qui s'ennuie?
Quelqu'un
ici
S'ennuie?


Le doute
Goutte à goutte
A ses gouffres
Ses chutes libres intérieures:
Pour toutes choses
l'Absurde est une réponse possible.
De ce vertige de l'homme

Tant de poêtes ont parié sur l' Espoir,
Et du plus angoissé de tous peut-être,
Offrande de Louis Aragon:
Nous étions fait pour être libre,
Nous étions fait pour être heureux"

Et si ce n'est pour toi,
Pense à tes frères!

 


accueil  |  début  |  CONTENU  |  slam & poésie  | Textes | Re-Textes
CV
infos  | Calendrieraide  |  sortie
cat.mat@orange.fr