Dans les coulisses de la Société ...

CATMAT (17.09.07)

Aujourd'hui j'ai trouvé ma place, et j'avoue, j'ai ma part de bien-être et d'amour
Mais... je n'ai pas oublié :

 

Recluse
4 murs de solitude
Refus
D’affronter l’indifférence
D’un monde qui m’a mise au rebus
Percluse d’incertitude
Je sillonne l’étendu de mon inaptitude.
Casse-pipe à l’emploi :
J’rentre pas dans leurs cases
Au cas par cas
J’ai brandi mes années d’fac
« Faut croire ! » ils disent
Mettre en évidence
Mes compétences
Et mes années d’expérience…
Mais, d’entretiens sans suite
En regard d’ennui
Quelques heures volées d’un salaire de survie
Sans broncher
J’ai glissé
Dans les coulisses de la Société.

 

Las, dans mon lit
Lire toute la journée
Pour oublier
L’inutilité des années d’envoi d’CV,
Agence pour l’emploi
Sans emploi pour moi
Pourquoi ?
Par chance
J’avais la capacité de
Décrypter formulaire RMI
Et l’bagou pour gagner l’APL
Compris les parcours pour des aides EDF
Et l’amour d’une famille :
Il me reste une fenêtre sur l’immeuble d’en face
Un fait-tout jamais vide
Et des fringues contre le froid.
J’avoue,
Je n’avais pas comme toi au départ
Le sentiment de n’être rien
Je rêvais d’être quelqu’un !
L’humilité m’a grignoté au fil du mépris
Jusqu’à ne plus être
Même
Un tout petit grain de sable
A même
D’enrayer la grande broyeuse d’âmes
Alors,
Sans broncher
J’ai glissé
Dans les coulisses de la société.

J’voulais tout capter, sans calculer, décoder, sans juger,
Juste donner
Donner à voir l’humanité
Assouvir mon immense curiosité
Une caméra avec respect…
Tu parles !
Faire la put’ au show-biz
Tout l’monde se fait la bise
On s’appelle « chérie »
Personne connaît ton blaz !
Parole :
Derrière l’écran  petit ou grand
Vendeurs de rêve sont des marchands
On ne parle que d’argent
Jamais des gens.
Montre tes crocs si tu veux un créneau…
J’ai coulé de haut.
Y’avait des gars bien, quelques-uns
Mais, aucun n’a t’nu l’coup
Quand l’écho de la crise
A siffler son refrain.
Doucement
S’emplissent
Les coulisses de la Société.

Bien-sûr de l’enfance
Manque de confiance en soi
Nulle école pour cela.
Diplôme d’arrogance ?
Celui-là je n’l’ai pas !
Compét’ à outrance ?
Ce gène-là je n’l’ai pas !
Pour moi c’est ensemble
Qu’on avance p)as à pas
J’croyais…
J’veux pas,
Voler ton pain
Pour bouffer l’mien.
De p’tits boulots
A plus d’boulots
Plus d’amis pour l’apéro :
Sans bruit
Je m’insinue
Dans les coulisses de la Société.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Seulement,
Y’a l’amour et les mots
Qui riment tes sanglots :
Sans bruit
J’ai glissé
Dans les iris de la satiété.
2 yeux bleus pour mon estime
Et, la foule des regards
Pour mon flow sur scène slam !

 

accueil  |  début  |  CONTENU  |  slam & poésie  | Textes | Re-Textes
CV
infos  | Calendrieraide  |  sortie
cat.mat@orange.fr