La boite, boite, boite, boite

CM - avril 2000

 LA BOITE A SUPPLICE
 

 

 

 

 

 

Je vis dans une boite carrée
avec des éléphants au-d'ssus d'ma tête.
Au dessus d'ma boite carrée
Y'a une autr'boite carrée
- décalquée -
Au dessus d'ma boite carrée
des éléphants jouent au croquet.

 

 

 

Je vis à deux dans un'p'tit'boite
toute encombrée.
Entre la fenêtre et la porte
Six pas tout droit sans rien buter,
Aller-retour douze pas
Pas de quoi se défouler
Aller-retour douze pas
Et pas d'espace sur les côtés.

 

 
 

Je vis à deux dans un'p'tit'boite
toute encombrée
Comme neuf millions de parisiens coincés :
Paris, banlieues, cités.
Le corps stressé,
Et pas moyen de s'défouler.

T'as 300 000 privilégiés
qui zonent dans 400m²,
T'as plus de 700 000 paumés
qui se déglinguent sur le pavé.

 

 

Le corps / stressé / pas moyen / de s'défouler,
T'as vraiment envie d'gueuler
sur le mec d'à côté.

 

 
 

Le corps enfermé,
Le corps étouffé,
Le corps entassé,
T'as vraiment envie d'cogner
sur le mec d'à côté...

T'as vraiment envie d'crier,
T'as vraiment envie d'cogner
Sur le mec qui vit à tes côtés,
au lieu de l'embrasser.

 

 
 
Violence urbaine ;
Un bazouka pour faire valser
le troupeau d'éléphant qui vit
au-dessus de ma tête.
 

 


accueil  |  début  |  CONTENU  |  slam & poésie  | Textes | Re-Textes
CV
infos  | Calendrieraide  |  sortie
cat.mat@orange.fr